Imprimer

 

Faites connaître notre site http://www.orphelins-de-guerre.fr  
à votre Maire,
   votre Député,
   votre Sénateur,
   vos amis.
  

 

  logosurfondblanc3cm.jpg - 10.83 kb

L'esprit et l'oeuvre des "Fils des Tués"   

jean.jpg - 22 kb

Voici un an déjà, nous célébrions à Paris le 80e anniversaire de la création de notre Mouvement, son esprit et son œuvre, pour reprendre les termes forts du Président Paul MATHELY qui depuis nous a quittés. 

Quel constat pouvons-nous dresser aujourd'hui ? 

Malgré les changements et les bouleversements du monde, malgré la multiplication récente des  Associations, nous sommes restés fidèles à l'esprit «  Fils des Tués » qui peut s'exprimer en quatre points. 

Tout d'abord, l'unité des Orphelins de guerre et Pupilles de la Nation, car il existe entre nous une parenté spirituelle du fait que nous avons subi le même malheur. 

Cette union nous impose de défendre des droits que la République nous a reconnus « ils ont des droits sur nous ». C'est à la Fédération mais aussi à chacun de nous, qu'il appartient d'exiger cette oeuvre de justice, une justice égale pour tous. 

Cette union nous impose aussi de nous entraider. Certes, il incombe à l'État d'assurer la protection sociale des citoyens mais aussi à notre Fédération, dans la mesure de ses moyens, et à nos Associations d'apporter soutien et réconfort à nos camarades dans la peine. 

Enfin, et surtout, nous avons pour mission de conserver le Souvenir de nos Pères. Leur sacrifice ne doit pas être vain. Le ravivage de la flamme à l’Arc de triomphe par notre Fédération, tous les 2 novembre, en est le témoignage. 

La Commémoration du 90e anniversaire de l'Armistice de 1914-1918 doit être un moment fort de notre témoignage. S'il ne reste plus de combattants de ce conflit n'oublions pas qu'il y a encore parmi nous, et au sein de notre Fédération en particulier, des Pupilles et des Orphelins témoins vivants des souffrances endurées par des milliers de familles. 

Notre mission, mais aussi celle de la Nation tout entière, est d'en conserver la conscience.