Faites connaître notre site http://www.orphelins-de-guerre.fr  
à votre Maire,
   votre Député,
   votre Sénateur,
   vos amis.
  

 

   

Sans réponses !

jean l.bmp - 763.18 kb

Beaucoup de nos Adhérents attendent avec impatience ce numéro de juillet-août tout à fait exceptionnel puisque, en raison de l'importance du précédent numéro, nous avons été amenés à faire un nouveau journal en juillet-août alors que depuis quelques années il avait été décidé de passer ces deux mois.  

Le mois de juillet devait,du moins l’espérions nous, nous apporter un commencement de  réponse du  Préfet Jean-Yves Audouin concernant les propositions qu'il allait soumettre au gouvernement à propos de  l'extension des décrets de 2000 et 2004 conformément à l'engagement du Président de la République. A ce jour, point de réponse aux courriers que nous lui avions adressés à la suite de notre Congrès.  

Selon nos informations, un décret devrait être pris courant septembre-octobre mais il apparaîtrait tout à fait insuffisant dans la mesure où, selon la rumeur, il ne concernerait que les Orphelins de guerre de 39 /45 et se limiterait à un « élargissement » de la notion de « barbarie ».Telle n’est pas notre attente. Notre Fédération s’est clairement prononcée, conformément aux engagements du Président de la République, pour un Décret unique instituant une mesure de réparation pour tous les Pupilles de la Nation, fils de « Morts pour la France ». A chacun ses responsabilités ! 

Le 13 juillet notre Fédération était invitée à la réception organisée par Monsieur Hervé Morin, Ministre de la Défense. À cette occasion, je pensais rencontrer le Préfet Jean-Yves Audouin, malheureusement ce dernier n'était pas présent. Monsieur Rémy Enfrun Directeur général de l'Office national des Anciens combattants et Victimes de guerre n'a pu davantage apporter de précision à ma question, évoquant la mise en place d’une «commission élargie» ce qui ne manquerait pas de nous interpeller car, à nos yeux, cette question concerne exclusivement le sort des Orphelins de guerre-Pupilles de la Nation. 

 

Monsieur Jean-Marie Bockel,  Ministre des anciens combattants, en principe aussi des Victimes de guerre (ainsi que je le lui ai rappelé dans un courrier du mois de mars 2008, resté sans réponse) n'a guère été réceptif à notre demande, préoccupé qu'il était de savoir si nous avions été reçus à son Cabinet. En plus de ma réponse négative je lui ai précisé que nous ne manquerions pas de lui écrire dès la rentrée du mois de septembre. Notre Fédération était également invitée au Défilé du 14 juillet puis à la Réception à l'Élysée. Nous ne pouvons que nous féliciter de cette forme de reconnaissance que constituent ces deux invitations même si elles n'ont guère permis d'obtenir de réponse à nos préoccupations. 

En marge de ces festivités, qu'il me soit permis d'évoquer le Ravivage de la Flamme à l'Arc de Triomphe, le soir du 14 juillet, par une vingtaine d'élèves des classes de Première et de Terminale venus de deux lycées des Pyrénées-Atlantiques, à l'invitation de « l'Association des Plus Grands Invalides de Guerre » et en présence du Ministre Jean Marie Bockel et du Directeur de l’O.N.A.C –V.G, Monsieur Rémy Enfrun.

Avec deux de mes collègues Enseignants, responsables également du Comité du Concours de la Résistance et de la Déportation, c'est avec une grande émotion que nous avons participé à cet hommage rendu à tous ceux qui ont donné leur vie pour le Pays. J'étais à ce moment là, en union avec ces Jeunes, fier  de représenter notre Fédération.

Un grand merci enfin à tous ceux qui nous font parvenir des articles de fond ou de réflexion qui enrichissent notre journal .Il est le reflet de la vie de notre Mouvement avec ses moments de joie mais aussi parfois de peine, ses moments de doute et d’impuissance mais aussi d’espoir.

Puissions- nous être unis face à l’indifférence qui frappe, trop souvent, les Victimes de guerre.