DEUXIÈME GUERRE MONDIALE

 

Cérémonie de Mémoire à  Brantôme 

  Le 26 mars 1944, 26 personnes sont fusillées à Brantôme: 25 Résistants sortis de la prison de Limoges et un jeune Brantômais qui passait par hasard. Un monument a été érigé à l'entrée de la ville.   

Ce 26 mars 1944 fut le début en Périgord d'exactions, pillages, assassinats par la tristement célèbre Division SS Brehmer qui traquait les Résistants et les Réfractaires au STO.  
 
Au pied du monument, jeudi soir 1er mai, dans le cadre de notre Congrès, Jean Lavignasse a déposé un coussin bleu-blanc-rouge avec Maguy Marois-Peypelut (dont le père fut fusillé à Brantôme) et sa cousine Sylvette Vayrié (dont le père est mort en déportation) :
Il existe d'ailleurs, à Coulounieix-Chamiers une rue des Frères PEYPELUT, hommage à ces 2 Résistants. Une quinzaine de porte-drapeaux avaient pris place autour du Monument.
 


"AUX MORTS"
 

Après une minute de recueillement, les participants ont chanté la Marseillaise.

A cette cérémonie assistaient nos congressistes, plusieurs Brantômais, et les enfants, petits-enfants et arrière-petits enfants de la famille PEYPELUT.