11 novembre 1918 - 11 novembre 2008

  Sous l'Arc de Triomphe de L'Etoile, dominant PARIS, en haut des Champs-Élysées,

Une FLAMME brûle jour et nuit !

  

Elle veille un mort inconnu, un mort sacré et son reflet jette une lumière vacillante sur une grande dalle de granit où sont gravés ces mots bouleversants :

  ICI REPOSE  UN SOLDAT FRANÇAIS

MORT POUR LA PATRIE  1914-1918

Ce soldat inconnu français, fut  choisi parmi 8 cercueils anonymes le 10 novembre 1920 et inhumé le 28 janvier 1921 !

Pendant que retentissait la Marseillaise, le cercueil fut descendu dans le caveau et la dalle sacrée scellée sur lui.

  

LE SOLDAT INCONNU COMMENCAIT SA GARDE ETERNELLE

  

Deux années passèrent et sous l'Arc de Triomphe, dans l'ombre de la nuit, la tombe sacrée semblait oubliée...

Alors en 1923 Gabriel Boissy, journaliste et poète, trouva ce qui manquait à la tombe de l'Inconnu :

"Je voudrais que l'on vit sur cette tombe quasi oubliée brûler une flamme vivante qui soit la présence de son âme"

Alors, le 11 novembre 1923, en présence d'une foule d'Anciens Combattants, André Maginot Ministre de la Guerre, alluma la Flamme sacrée !

  LE TOMBEAU DU SOLDAT INCONNU ÉTAIT CONSACRÉ 

Le culte de l'INCONNU fut établi par les Anciens Combattants et les Victimes de Guerre qui viennent raviver cette FLAMME, redonnant une force nouvelle à ce symbole national, "signe d'un message d'espérance qui relie ainsi passé et avenir" !   

C'est ainsi que tous les jours, sans aucune interruption – même pendant l'occupation entre 1940 et 1944 – une cérémonie de Ravivage a été réalisée  chaque soir à 18h30 par les Anciens Combattants et les Victimes de Guerre.

Une association – "La Flamme sous l'Arc de Triomphe" – qui regroupe plus de  500 associations et un Comité de 41 membres ont été constitués dès 1923.

  

Les membres de ce comité veillent chaque jour sur l'organisation des cérémonies et accueillent les délégations françaises et étrangères.

  

Cette Flamme, que vous voyez brûler aujourd'hui devant ce Monument aux Morts a été allumée le 8 novembre dernier à 17 heures à la Flamme Sacrée qui luit sur la Tombe du Soldat Inconnu, sous l'Arc de Triomphe.

 Lors d'une cérémonie solennelle, en présence du Président Jacques Hillairet qui a voulu ces cérémonies exceptionnelles, de Jean Louis Paillard qui eut l'honneur de porter le drapeau de la Flamme, de Raymond Minier, maire de St Laurent, d'une délégation des Anciens Combattants de Fouras, de Saint Laurent de la Prée, de l'Ile d'Aix et de Yves et des drapeaux de nos associations, 5 élèves des écoles du Canton ont chacun déposé un bouquet tricolore sur la tombe de l'Inconnu, avant le dépôt d'une Gerbe.

Après avoir eu l'honneur de recueillir cette Flamme allumée le 11 novembre 1923 et qui ne s'est jamais éteinte, la Sonnerie aux Morts par des musiciens de la garde républicaine s'est élevée sous les voûtes de l'Arc, suivie d'une minute de silence !

   Cette FLAMME qui luit sous vos yeux vient de l'autel de la Patrie sous l'Arc de Triomphe, symbole national sacralisé par la Tombe du Soldat Inconnu qui représente tous les Morts pour la France.Car les Morts pour la France ne sont pas des Morts comme les autres.

Leur mort concerne bien entendu leur famille charnelle à laquelle ils ont fait si cruellement défaut : mais au-delà de cette cellule humaine, elle concerne la communauté nationale toute entière et si leur Souvenir ne restait pas vivant, alors ils seraient vraiment morts !

  Cette Flamme prend toute sa signification en ce 90ème anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918.  

Rappelez-vous, n'oubliez pas, n'oubliez jamais les paroles prononcées en 1921 lors de la mise au tombeau de l'INCONNU:

  "Les Morts – surtout les Morts – commandent aux vivants, obéissons à leurs voix pour faire, dans la Paix qu'ils ont conquise, une France unie, laborieuse, confiante et forte !" 

VIVE LA FRANCE

                                                                        Jean Desmarès 
                                              Membre honoraire du Comité                                                         de la Flamme sous l'Arc de Triomphe