Evénement International: Premières rencontres internationales  sur la « mémoire partagée » 

Sous le patronage de l’UNESCO à Paris, pour la première fois 24 pays des cinq continents, 11 ministres étrangers se sont réunis le 26 et 27 octobre  2006 à l’initiative du gouvernement français pour partager en commun leurs expériences sur la transmission de la mémoire des conflits du 20ème siècle dans leur pays, échanger des valeurs de paix, de dignité et de solidarité vers nos jeunes  générations pour qu’elles en aient connaissance et qu’elles puissent mieux appréhender le présent, ainsi que la reconnaissance due aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

600 participants dont un tiers d’invités étrangers qui concernent aussi bien le monde combattant et victimes de guerre, que des élus, des hautes personnalités, des décideurs politiques, des représentants associatifs, des enseignants, des historiens, des jeunes, le monde médical et paramédical constituaient cette assemblée.

 

Le déroulement de ces journées fut le suivant :

-          Message de Monsieur Jacques Chirac, Président de la République

-          Discours d’ouverture par Monsieur Hamlaoui Méckachéra, Ministre délégué aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

-          Discours de Monsieur Léon Bertrand, Ministre délégué au tourisme.

           

Trois tables rondes :

1.       De la reconnaissance à la réparation

-          Quelles ont été les politiques mises en place dans différents pays (France, Etats-Unis d’Amérique, Maroc) ? Quels enseignements peut-on en tirer ?

-          Prise en charge des psychos traumatisme de guerre, l’appareillage des Invalides de guerre, la reconversion du combattant.

2.       Faire vivre les traces du passé

-          Honorer les combattants, reconnaître et aider les victimes des conflits

-          Mettre en valeur les lieux de mémoire (Mémoriaux, nécropoles, site des conflits de 1870,1914-1918et 1938-1945)

-          Organiser des pèlerinages sur ces lieux, inciter le touriste à s’arrêter.

3.       Témoigner pour l’avenir

-          Transmettre la mémoire aux jeunes générations, privilégier leurs participations à notre devoir d’anciens combattants et victimes de guerre pour honorer nos Pères et Mères  morts pour que la Patrie et notre Liberté vivent.

-          Recueillir les témoignages oraux des acteurs et témoins des conflits.

           

Ces deux journées inoubliables, sont une contribution importante à la construction de la Paix. Elles contribuent à mieux nous comprendre entre peuples, mieux nous respecter l’un et l’autre, rapprocher ceux qui dans un passé pas si lointain se sont affrontés, de façon à ne pas  renouveler les drames que nous avons vécus, malgré ce monde toujours empreint de violence où la Paix s’impose difficilement dans certains  pays.  Les Fils et Filles des  Morts pour la France expriment  toute leur gratitude à M. Hamalaoui Meckachera, Ministre Délégué aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre, initiateur de ces premières rencontres.

 

Ces journées de « mémoire partagée » ont délivré un message d’espoir et de vigilance à la jeunesse ; ces témoignages prouvent qu’une réconciliation est toujours possible. Une chance pour dialoguer entres les peuples et pour la paix.

Madame Alliot-Marie, Ministre de la Défense dans son allocution de clôture a remercié chaleureusement M. Hamlaoui Méckachéra, les personnalités étrangères, les jeunes présents et l’ensemble des participants.

 

Ensemble, cette deuxième journée s’est terminée sous l’Arc de Triomphe pour honorer le Soldat Inconnu

Maurice Dauguet

Secrétaire Général « Ile de France Paris »