« La Patrie porte sa pensée et son amour vers ceux qui sont morts pour Elle,

ensuite vers ceux qui ont, pour son service, tant combattu et tant souffert. »                                                             

Général de Gaulle                                                                                                                                                          

    

 Les Fils des Tués, à l’invitation du C.V.R. 92 (Union des Hauts de Seine), étaient présents aux cérémonies du Mont Valérien à SURESNES, le 18 novembre dernier. Ponctuels à cette journée du Souvenir consacrée à la mémoire du Général de Gaulle et à tous ceux dont les sacrifices furent librement consentis, ils se devaient d’exprimer leur présence par une marque de déférence en contribuant à rendre hommage à tous ceux et à toutes celles qui ont souffert et qui sont morts pour la libération de la France, la libération de l’Europe.

Le drapeau de la Fédération et celui de l’Association d’Ile de France-Paris étaient présents pendant cette commémoration : au pied du mémorial de la France Combattante, à la Clairière des Fusillés et au fort du 8éme Régiment de Transmission, au pied du monument aux Morts.

André Malraux s’exprimait ainsi :
«  Nous parlons au nom des survivants qui parlent au nom de leurs morts, qui parlent aux noms de tous les morts ».

Les souvenirs restants, nous pensons à nos chers disparus. Les liens de Fraternité qui les unissaient à leur destin par attachement à leur Patrie avaient pour ambition LIBERTÉ.En clôture de ces rassemblements, nous retiendrons le discours émouvant et très fort de la Présidente, Lysiane Tellier que nous vous reproduisons ci-dessous. Soyez encore plus nombreux en 2008, c’est pour moi une des plus belles cérémonies organisée en Ile de France en souvenir des hommes et des femmes qui ont sacrifiés leur vie pour la  liberté des peuples.

Yves ROPARS - Délégué ANCVR
 

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Déroulement des cérémonies

 

  Le Général Commandant de la place, M. le Préfet des Hauts de Seine et M. le Président du Conseil Général du département officiaient en tête des personnalités. Elles étaient accompagnées par un grand nombre d’Anciens Résistants, plus particulièrement les Anciens Déportés qui n’avaient pas hésité à braver pendant de très longues minutes le vent glacial qui balayait l’esplanade où eut lieu la première prise d’armes. Plus de 140 porte-drapeau avaient pris place devant les haut-reliefs de bronze et la croix de Lorraine qui ornent l’immense mur de grès rose. Après ce premier dépôt de gerbes devant le monument, tous les invités se rendent en silence à la « Clairière des Fusillés » pour un nouveau recueillement devant la plaque signalant le lieu du martyr des 1008 victimes, combattants de « l’Armée des Ombres » dont d’Estienne d’Orves, Gabriel Péri, Manouchian et leurs compagnons ou simples otages et moment émouvant lorsque nous entendons la Chorale interpréter le Chant des Marais et la Marseillaise.                

Un troisième dépôt de Gerbes a lieu au monument des soldats du 8ème Régiment de Transmission (8ème RT) Morts pour la France.  

Un apéritif d’honneur dans le restaurant du 8ème RT tout en haut du Mont Valérien permit de réchauffer définitivement tous les participants jeunes et moins jeunes : Madame Lysiane Tellier prit la parole pour un vigoureux discours qui enthousiasma l’assemblée et provoqua une « ovation debout ».
 

Jacques Monbeig-Andrieu

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

 

Le Discours de Madame Lysiane Tellier Présidente CVR 92

Monsieur le Préfet
Monsieur le Président du Conseil Général
Monsieur le MaireMonsieur le Directeur de l’ONAC
Monsieur le Général Délégué Militaire Départemental
Monsieur le Colonel Chef de Corps du 8éme Régiment de Transmission
Messieurs les Présidents d’Association
Mesdames, Messieurs
Chers Amis
 
C’est avec beaucoup d’émotion que je m’adresse à vous en ce jour alors que nous venons de vivre ensemble des instants très riches et très intenses. Je voudrais remercier tous ceux qui nous ont apporté leur concours pour la réussite de cette journée.Que ce soit la ville de Suresnes, la Municipalité, les Polices, la Protection Civile, la Préfecture, le Conseil Général, l’ONAC. Mais surtout merci à vous tous chers amis car c’est votre présence si nombreuse, si chaleureuse qui est pour nous la récompense de nos efforts et c’est avec vous que nous avons besoin de partager souvenirs et émotions. Mais, je suis sûre que vous ne m’en voudrez pas si j’adresse un merci très particulier à 3 personnes qui savaient combien était grand mon désir d’une Cérémonie plus profonde et en même temps plus éclatante. Et ces 3 personnes, chacune de leur coté se sont ingéniées à m’aider à réaliser ce rêve.
Jean-Paul Dova dont nous connaissons tout l’attachement sincère au Monde Combattant, il m’a apporté toute son aide là où lui seul pouvait le faire.Le Colonel Patrick Bodin, je l’ai entendu maintes fois dire ‘’ Nous avons le plus beau métier du monde parce que nous sommes au service des autres‘’. Et je sais combien est grande la sincérité du Colonel, il a toujours été à notre écoute, et je sais qu’en cette occasion il a fait le maximum pour donner plus d’éclat à notre célébration.Et puis bien sûr le Capitaine de Corvette Alain Faber qui un jour est venu très simplement me dire ‘’ Je peux vous aider ‘’ et qui a regroupé autour de moi une équipe hyper performante qui a pris en mains ce qui était souvent notre point faible la Logistique et le Service d’ordre. Qu’ils sachent bien, tous les trois, ainsi que tous ceux qui ont participés avec eux, qu’ils ont non seulement permis à mon rêve de se réaliser, mais qu’ils l’ont grandement dépassé.Je n’oublie pas mon ami Guy Kimpyneck, cela fait plus de 10 ans que nous nous connaissons et j’ai toujours autant de plaisir à travailler avec lui.

J’aurais encore beaucoup de choses à vous dire, beaucoup de personnes à remercier de leur présence mais j’ai désiré réserver une bonne partie de cette intervention aux jeunes que nous recevons pour la première fois à cette Cérémonie. Je vais donc m’adresser à eux.

Je commencerais  par vous dire que nous nous sommes battus pour vous recevoir. Vous avez en effet pu vous rendre compte que notre espace est assez restreint, mais nous avons pensé que vous recevoir valait bien la peine de nous serrer un peu. En effet, si nous représentons le passé, vous êtes l’Avenir et un avenir pour lequel nous nous sommes battus ;

Peut-être avez-vous découvert pour la première fois ce mur de 100 mètres de long, impressionnant de simplicité, avec ses 16 hauts reliefs et son immense Croix de Lorraine.
Puis vous êtes entrés dans la Crypte. La Crypte pour moi ne représente pas seulement 16 corps connus, mais chacun d’eux est un symbole et représente une partie du combat.

Cette Crypte renferme toutes les souffrances, toutes les morts d’Auschwitz comme de Monte Cassino, du Plateau des Glières comme des Plages de Normandie et de la Clairière du Mont Valérien.

Vous ne devez jamais oublier que tous ceux que nous honorons en ce jour ont volontairement pris tous les risques par amour de la France et de la Liberté.

Je voulais en souhaitant votre présence aujourd’hui que vous vous rendiez compte que tous ces sacrifices n’avaient pas été vains puisque :Grâce à eux vous vivez dans une Nation Libre et Indépendante. Une nation on en a qu’une. Bien sûr, vous deviendrez des citoyens Européens, mais je crois que plus vous serez des citoyens Européens et plus vous aurez besoin de savoir qu’il y a dans ce vaste monde une Nation où vous êtes chez vous, votre Nation, votre terre, cette terre qui vous colle aux pieds jusqu’à la fin de la vie et où vous aurez toujours besoin de vous ressourcer.Mais pour être libre et indépendante une Nation à besoin de 2 Choses, un drapeau et une Armée.

Ce matin vous avez eu ce spectacle émouvant de nos drapeaux et je puis vous dire la fierté de ceux qui les portent et ils sont notre fierté à nous aussi. Mais tous ces drapeaux réunis n’en font qu’un seul, le drapeau bleu, blanc, rouge…. Le drapeau de la France.

Et maintenant vous êtes ici où le Colonel, Chef de Corps nous reçoit au cœur même de ce prestigieux Régiment, dont le drapeau porte le mot RÉSISTANCE. Il vous reçoit avec ses Officiers et Sous-Officiers, alors que ce matin le Régiment a honoré avec nous la Mémoire de nos disparus.

Puis en face de vous, vous avez les Officiers de Réserve qui sont à la fois civils mais consacrent une grande partie de leur temps à servir l’Armée. Vous voyez donc Armée d’Active, Armée de Réserve c’est l’Armée Française.

Nous pouvons donc vous dire que nous vous offrons une Nation Libre et Indépendante, qui sera ensuite ce que vous en ferez.Ces Officiers de Réserve Citoyenne qui par leur engagement personnel, par leur profond respect et leur reconnaissance des valeurs de l ‘Armée Française, par leur sens aigu de la citoyenneté et leur respect de la Mémoire du Passé, seront le moment venu, le relais naturel entre nous et vous.

Une Nation se construit avec des alternances de zones d’ombre et de Lumière. Notre Génération, grâce à quelques esprits bien orientés, nous ont chargés des ombres de tous les siècles passés, nous avons été couverts de noirceurs et de repentances. Nous espérons que votre génération saura se débarrasser de ce masochisme intellectuel qui voudrait que l’on batte sa coulpe tous les jours sans savoir pourquoi, et que vous saurez réhabiliter toutes les périodes de lumière de notre Nation, il y en a eu beaucoup et de belles. Prenez le temps de les chercher.

Nous savons aussi que vous êtes entourés de violence, mais vous recherchez aussi les films violents, vos jeux vidéos le sont presque toujours. Devant notre étonnement vous nous dîtes ‘’Mais c’est virtuel !‘’ Il y a dans cette salle plusieurs personnes rescapées des camps de Concentration, elles sont très heureuses de votre présence, mais elles vous disent aussi que la souffrance d’un être n’est jamais virtuelle. Ces violents ne sont que des faibles qui dissimulent leur faiblesse.

Traitez les pour ce qu’ils sont, mais vous, soyez vous-mêmes, sûrs de vous et fiers de vos sentiments car moi j’ai une longue vie derrière moi, je puis vous l’affirmer, l’amitié, l’émotion et la sensibilité vous offrent les plus beaux cadeaux de la vie. 
 


Lysiane Tellier, Présidente du C.V.R. – Union des Hauts de Seine