Imprimer

 

 

                             

Faites connaître notre site http://www.orphelins-de-guerre.fr   
à votre Maire, 
   votre Député, 
   votre Sénateur, 
   vos amis

 

Image

APPEL A TEMOIGNAGES

 
Par Jean Lavignasse
Président fédéral

Voici quelques mois, nous avons fait appel à vous, Orphelins de 1940, pour évoquer la mémoire de votre père à travers des photos.Les deux numéros de notre journal ont particulièrement ému beaucoup d'entre vous, orphelins, pupilles ou simples lecteurs, au point  parfois d’éveiller des souvenirs enfouis. 
  

Nous venons une nouvelle fois vers vous, Orphelins de tous les conflits, pour témoigner du vécu qui a été le vôtre après la mort de votre père ou d’un parent proche, les conséquences qui en ont suivi, les bouleversements dans votre vie et celle de vos proches. 
  

Les enfants de déportés l'ont fait avant nous et le font encore.Nos camarades anciens combattants et  notamment ceux ayant vécu l'Afrique du Nord, sont en train de rédiger leur livre de mémoire dans plusieurs départements.
 
N'est-il pas temps, à notre tour, d'évoquer cette souffrance trop longtemps rentrée et que la plupart des gens ignorent ou préfèrent ne pas voir ? N'est-il pas plus facile de témoigner lorsqu'on a eu le bonheur ou la chance de « revenir », alors que pour nous, la fin de la guerre a été un vide qui ne sera jamais comblé ? 
  
La mort brutale de notre Père est, pour beaucoup d'entre nous, l'élément déterminant de notre vie.
 
Nous avons été obligés de nous construire autour de ce vide avec, le plus souvent, la présence affectueuse d'une mère, d'un proche, d’un ami... mais ils n'ont jamais pu remplacer celui dont encore aujourd'hui la présence nous manque.
 
 
Il est plus que temps pour nous de témoigner, d'avoir le courage et la force de l'exprimer, de transmettre notre mémoire. Pour cela, nous faisons appel à chacune et à chacun.Racontez-nous votre histoire, nous publierons vos récits dans notre journal de façon anonyme ou avec votre nom, selon votre choix. Cependant quelques règles s'avèrent indispensables. L'espace disponible dans chaque journal est forcément limité, votre texte devra être concis, centré sur quelques aspects qui vous paraissent majeurs :
                 
pas plus d'une page
.
 
 
Il nous paraît important de disposer d'un maximum de témoignages afin de dégager les lignes de force de notre identité collective.
 Sans doute ce projet peut vous paraître utopique ! À nous de relever le défi. Nous le pouvons, nous le devons. 
   
 

 Nous comptons sur vous.