DEUXIÈME GUERRE MONDIALE

 

OUI et NON à Monsieur le Ministre des Anciens Combattants  et Victimes de Guerre 


1) Oui Monsieur le Ministre, nous savons que l'action sociale des Offices départementaux des Anciens combattants et Victimes de guerre est ouverte à tous les ressortissants et vous savez que la part des Pupilles de la Nation et Orphelins de guerre ne représente environ  que 5 % du budget global. 

2) Oui  Monsieur le Ministre, vous le savez, seuls les Orphelins de guerre sont exclus de toute reconnaissance de la nation. Sans doute, comme vos collègues, considérez-vous que cela doit continuer ainsi jusqu'à notre extinction puisque nous sommes les derniers témoins de la mémoire des derniers grands conflits qui ont ensanglanté notre Pays.

3) Oui Monsieur le Ministre, nous aimerions connaître le nombre de bénéficiaires du capital suite aux décrets de 2000 et 2004. 


4)  Oui Monsieur le Ministre, chaque année, vous décidez de la revalorisation de la rente de 2,50 % dont bénéficient seulement 14.000 orphelins ; Les autres,  rien !


5)  Oui Monsieur le Ministre, vous avez trouvé 60 millions d'euros en 2015 pour indemniser les victimes américaines de la SCHOA qui toucheront 100.000 € chacun. Et vous ne trouvez rien pour les Orphelins de guerre français.


6) Oui Monsieur le Ministre, les enfants de harkis ont été, bien que modestement, indemnisés en 2005.


7)  Oui Monsieur le Ministre, 147 000 OPEX  pourront bénéficier de la carte du combattant et de ses avantages à compter d'octobre 2015 pour quatre mois de présence. Les Orphelins de guerre n'ont toujours pas droit à l’équivalent de la retraite du combattant et à la demi-part fiscale.


8) Oui Monsieur le Ministre, vous savez que le rapport de force ne plaide pas en notre faveur  mais nous sommes citoyens à part entière de notre République. 


9) Oui Monsieur le Ministre, sûrs de notre bon droit, nous continuerons à nous battre, fiers de mener un juste combat en faveur du droit à réparation. Ce n'est pas la charité que réclament les victimes des dégâts collatéraux de la guerre, ils veulent seulement la justice.


10) Non, Monsieur le Ministre, les Orphelins de Guerre  ne peuvent se résoudre à accepter les discriminations  des décrets de 2000, 2004, 2005. 


11) Non Monsieur le Ministre, nous n’acceptons pas  que vous reniez les engagements pris par votre propre parti en 2006. 

12) Non Monsieur le Ministre, nous ne sommes pas 220 000 Orphelins de guerre Fils et Filles des « Morts pour la France » comme indiqué dans le rapport (juin 2014) du Contrôleur général des armées Jean TENNERONI. En 1998 nous étions 180.000 et environ 80.000 en 2010 sources ONAC-VG. 

13) Non Monsieur le Ministre, notre revendication ne coûterait pas 1 milliard d’euros, comme vous l'annoncez, loin s'en faut ! 

14) Non Monsieur le Ministre, les Orphelins de guerre n'ont pas de lobby pour défendre leur cause. 

15) Non, Monsieur le Ministre, je ne vous accuse pas personnellement, mais c'est la classe politique dans son ensemble que nous interpellons pour ses promesses non tenues. 


                       Le Président et le Conseil Fédéral